biographie

Après ses études générales et une médaille de piano au C.N.R. de Reims, Philippe Murgier commence des études de lettres classiques à la Sorbonne lorsqu’il est admis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique.

Après 15 ans de théâtre et de télévision, des disciplines parallèles s’offrent à lui, la voix off, la déclamation avec orchestre, et l’écriture.

Afin de réaliser ses projets, il crée en 1994 la société Apsara Production.

Il écrit, coproduit et réalise un premier court-métrage : « Le Rêveur », avec Aurore Clément et Jacques Spiesser. Le film diffusé plusieurs fois sur France 2 remporte le prix des Ciné-Club.

En 1997 il écrit « Un Portrait », court-métrage d’époque de 25 minutes.

Soutenu à l’unanimité par la Fondation Beaumarchais de la SACD et l’ADAMI, et grâce à la Communauté Française de Belgique, il peut réaliser le film en septembre 2000. Sélectionné dans plus de dix festivals français et étrangers Un Portrait a obtenu de nombreuses récompenses (prix de jury, prix Canal +, prix de région, prix de public…).

La même année, il signe pour France2 le scénario et les dialogues de « La Mort est Rousse – contrepèterie – ». Le téléfilm dont Bernard Giraudeau assure le rôle principal, est unanimement salué par la presse. (cf. dossier de presse).

Ses relations avec le monde de la musique amènent Philippe Murgier à collaborer avec l’un des musiciens contemporains les plus joués, Nicolas Bacri. Création en 2009 et 2010 de deux contes musicaux: Monsieur M. et Entre Terres (oratorio en hommage au monde minier, pour grand orchestre, chœur d’hommes, chœur d’enfants et récitant). L’enregistrement discographique est en ligne chez Intégral classique et sur ce site.

Philippe Murgier est également auteur de contes radiophoniques : les toiles du berger / rencontre avec la vie / rencontre avec la mort, et de trois pièces de théâtre : Prélude sans fugue / Lilli L. / François de Salignac de la Mothe Fénelon (2015).

Marie Galanine pour Apsara production